Arts Martiaux - art martial
Bruce Lee (LI Xiaolong)

Le Petit Dragon >>>
La Star >>>
La Légende >>>
Le Mythe
Bonus & films >>>

Le Mythe


Le Mythe : l’âme du Petit Dragon était déjà trop grande pour ce petit corps de mortel. Le mythe de l’acteur grandit avec la fascination du public pour un être hors du commun, surhumain. S’ouvre sur lui, un univers fétichiste. Les fans le regrettent.
La résurrection va avoir lieu : les photos, les posters, les vidéos, " les objets souvenir " sur Bruce Lee se vendent comme des petits pains. Ses films battent des records au box-office : c’est une star post-mortem. Le rêve international est réalisé, il connaît enfin le succès tant espéré partout dans le monde, particulièrement en Europe où ses films commencent à sortir.

Comme dans la mythologie gréco-romaine, le héros sacrifie sa vie pour être immortalisé.    Il est la première star internationale cantonaise. Ce qui constituait à ses yeux, une revanche sur le passé, sur le racisme dont il a été victime aux États-Unis et à Hong Kong. Il n’avait plus de patrie : en Chine, il était américain ; aux États-Unis, il se sentait chinois.  

Affiche japonaise de Big Boss de Lo Wei (1971)Dépassé par les événements, il subit les contrecoups du succès, de l’enrichissement et de son pouvoir médiatique. Dans un parcours héroïque un homme devient mythe : c’est l’ascension d’un petit voyou chinois qui ne connaissait que les quartiers chauds, au grade de star internationale.    Se multiplie autour de lui des récits et des histoires extraordinaires qui font de lui : " l’homme le plus fort du monde " ; " s’il vivait encore, il serait champion du monde de kick-boxing " (kick-boxing : sport de combat et de compétition qui n’existait pas à son époque) affirment des fans encore aujourd’hui.    Dans son terrible périple, Bruce Lee avec son style singulier, a modifié le cinéma hong-kongais et la façon de le concevoir. Le cinéma d’actions et d’arts martiaux trouvent une particularité, une originalité, une vision des films spécifiques à Bruce Lee. Les films produits après la mort du maître ne sont et ne seront considérés que comme des copies sans aucun intérêt. Bruce Lee a installé une qualité, une manière de réaliser, de construire les films Hong-Kongais. Difficile de mieux faire à l’époque sans reprendre les techniques de Bruce Lee. Certains films iront jusqu’à reprendre le titre du film (" La colère du Dragon " au lieu de " La fureur du dragon "), la morphologie, le physique et le nom de Bruce Lee (même carrure, même coupe de cheveux, ils s’appelaient par exemple Bruce Ling ou Charlie Lee). Des producteurs tenteront des suites " Le jeu de la mort 2 ", " Opération dragon 2 " mais, sans succès.    Dans les arts martiaux, il fondera son propre style : le Jeet Kune Do. Cet art martial constitue bien la preuve qu’il ne s’agit pas uniquement de cinéma.

Les connaissances de Bruce Lee sont réelles et font de lui un véritable expert en arts martiaux. Il conseillera tous les pratiquants, de tous les styles sur les conditions de persévérer et de progresser dans le combat martial. Dans la comparaison des styles, je tiens à préciser une chose fondamentale : ce n’est pas le style qui fait le pratiquant mais, le pratiquant qui fait le style ; l’important est d’être naturel et ne pas rechercher à copier, il faut chercher quelle manière d’être nous correspond le mieux. Bruce Lee s’est inspiré de différents arts martiaux avant de trouver son style. Le maître en arts martiaux détient un style mais ne l’enseigne pas, ce sont les élèves qui cherchent à l’imiter. Le maître enseigne les bases du combat et c’est au pratiquant de trouver sa voie à partir des leçons.
Grâce aux films de Bruce Lee, la pratique des arts martiaux dans les années 75 s’est vu augmenté en très grande proportion : aux États-Unis, 50 000 clubs de Judo et 150 000 clubs de Karaté.

Affiche originale hongkongaise de Big Boss de Lo Wei (1972)Le mythe : La définition du mythe regroupe toutes les passions que l’on ne maîtrise pas :
- colère, fureur (instinct animal, soif de sang)
- racisme (chinois américain)
- violence (conflit, combat, règlement de compte, affrontement jusqu’à la mort)
- ambition (gloire, passion, argent, vice)
- vengeance (sur le destin, sur la mort de ceux qui nous sont chers)
Toutes ces formes d’expression se retrouvent dans les films mais aussi, dans l’histoire du mythique Petit Dragon.    L’image stéréotypée des victimes (du racisme, de la mafia, du vice : du mal) et l’ultime solution de tuer ou de se tuer la vie, sont les images que veut voir le public. L’eau calme qui dort montre enfin son vrai visage et se réveille pour partir vers une nouvelle vie, un nouveau mythe, une nouvelle page de l’histoire du cinéma et des arts martiaux. 
La principale caractéristique du mythe est son immortalité, pour cela, l’éternel Bruce Lee continuera de se battre et pour toujours à travers nos écrans et au-delà de nos rêves. C'est la magie du cinéma.

Les Petits Bonus >>>

Hervé

 


Les Autres Thèmes
Communiquer
-[ Recommander le site
-[ Livre d'Or
La rédaction
-[ Qui sommes-nous ?
-[ Partenariat et liens
-[ Contactez-nous

< Partenaires >
Vovinam-Palaiseau.com
Judo

 

Copyright © 2000-2006 WebZine AsiePassion.com - Réalisation Bruckernet.com
Tous Droits Réservés. Si vous souhaitez exploiter le contenu et les photos du site, veuillez contacter le webmaster.